Le jour où je découvre tout ensemble Black Mirror (la série) et l’acrasie

     Imaginez, comme dirait le poète, qu’un de ces choix un de ces quatre jours vous échoit…

Vous êtes Premier Ministre dans un système monarchique à l’anglaise. La princesse, petite fiancée du pays, est enlevée. Seule solution pour la sauver : se soumettre à l’exigence des ravisseurs, à savoir, sodomiser un porc en direct à la télévision en plein après-midi. Un vrai porc, j’entends, quatre pattes, un groin, des grognements… ou une truie, ne soyons pas bégueule.

     Se livrer à un acte qui répugne, s’humilier publiquement par la même occasion, et (peut-être) sauver une princesse et une carrière politique… ou refuser, condamner la princesse et la carrière politique (qui voudrait d’un homme politique qui refuse de donner de soi pour le bien de la nation ?) ?

     Pas simple, hein ?

     Voilà le point de départ du premier épisode de Black Mirror, la série britannique créée par Charlie Brooker, qui va peut-être bien devenir ma série préférée du moment…  Premier épisode ce matin, donc. Et pas mal de plaisir. Il y a des défauts sans doute, notamment un ton un peu trop explicatif et moralisateur parfois, mais le coup de théâtre final, le plongeon de la fiction la plus invraisemblable à un univers proche de notre quotidien, désespéré de désespérance et saturé de voyeurisme, c’est quand même un grand moment…

     De fil en aiguille… La série me plaît, je vais jeter un oeil sur Internet, essayer de savoir qui, quoi… et je tombe sur le mot “acrasie”. Je ne connais pas le mot “acrasie”. Alors je vais chercher le mot “acrasie”. Le Petit Robert n’en dit rien mais Wikipédia, heureusement, est plus bavard… Il dit que c’est “le fait d’agir à l’encontre de son meilleur jugement”. Un peu du côté de la faiblesse de volonté (je sais que le meilleur, pour moi, est d’éviter ce troisième verre de vin au moment où je rédige ce billet, je décide de ne pas boire ce troisième verre de vin et, finalement, je bois ce troisième verre de vin) ou, pour le dire plus positivement, du côté de la victoire du plaisir sur la raison ou le jugement. Avec le paradoxe qui va avec : si je bois ce troisième verre de vin parce qu’il me fait envie que je privilégie le plaisir, je vais me réveiller avec une drôle de migraine et un peu trop de poids sur la balance (on y revient toujours !)… d’où, l’acrasie, ce serait choisir le désagréable, le déplaisir (la gueule de bois et les kilos en trop) parce qu’on a été vaincu par le plaisir ou l’agréable.

      Aller voir du côté de l’infidélité et de tout ce que cela entraîne à gérer pour un moment de plaisir… Aller voir du côté de celui qui ne nous veut pas que du bien pour le plaisir de quelques mots caresses et mots doux… Céder à l’envie de rester au lit et manquer la séance de sport avant de culpabiliser une journée durant… Reculer sans cesse le moment de prendre rendez-vous chez le dentiste… Repousser le moment de se mettre au boulot et passer la nuit à travailler pour rattraper le retard…

     J’aime bien les paradoxes. J’aime bien, cette notion d’acrasie.

     Sans compter que c’est un peu l’histoire de mon histoire…

     On en apprend, des trucs, dans notre nouvelle vie à nous…

Publicités

Une réponse à “Le jour où je découvre tout ensemble Black Mirror (la série) et l’acrasie

  1. C’est avec curiosité que je suis aller voir moi aussi ce que voulait dire acrasie ,mot completement inconnu pour moi ! donc, la curiosité m’a entrainé dans la lecture d’ écrits complétement délirents ou hermetiques (pour moi )! j’en ai tiré la conclusion qu’avec l’aide des philosophes nous sommes capables de nous faire nous même, tourner en bourrique en notre fort intérieur et comme dit l’un deux ,je ne sais plus lequel , il ne nous reste plus qu’ à nous en remettre à Dieu ! je ne connais pas black mirror ,mais est-ce le miroir qui est noir ou l’image qu’il renvoie ,-donc nous même -,qui est noire ? je pense d’après ce que vous racontez que c’est l’humour qui est noir ! c’est bon de pouvoir se décharger l’humour ,comme si l’humour était un bouc émisssaire ! cela m’ammuse beaucoup !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s