Hier soir, de ce côté-ci du monde…

     … ça chantait Piaf…

Patricia Kaas, Kite Festival

     … Patricia Kaas…

     … Patricia Kaas, on aime, on n’aime pas, mais il faut lui reconnaitre au moins deux choses : le professionnalisme (un vrai concert bien léché, avec des vraies tenues de scène, une vraie mise en scène et des musiciens qui, pour le moins, tiennent bien la route) et le fait qu’elle ne s’économise pas ! Elle chante, elle danse, elle court, elle joue, elle virevolte, perd son souffle et le retrouve, transpire dans ses costumes pas adaptés à la température locale (pour vous donner une idée : avant-hier, en plein après-midi, il faisait 41°C devant la maison), finit en nage et haletante… De quoi avoir vraiment l’impression d’avoir vu une performance… De quoi avoir vraiment l’impression d’être face à quelqu’un qui veut donner du spectacle, donner du plaisir et qui réussit.

     Et nous, bien sûr, on y était… Comme les places étaient fournies par la compagnie de Monsieur, sponsor de l’événement (la compagnie, hein ? pas Monsieur), on avait droit à des places VIP… S’il vous plaît… troisième rang face à la scène, à deux ou trois mètres de la dame… c’est pas beau, ça ?

     Kaas chante Piaf donc. Je ne suis pas fan des reprises… pas forcément emballée, donc… mais je lui reconnais de la dignité dans les reprises, quelque chose comme une volonté de respecter l’esprit de. En fait, pour être tout à fait honnête, j’ai été agréablement surprise… Patricia Kaas, dans mon souvenir, c’était plutôt une poupée sans vie du genre que j’ai un peu de mal à apprécier. Me suis trompée. Ce n’est pas ça.

     Plus proche de ce que je suis capable d’apprécier vraiment : ses propres chansons… On a eu droit à cinq ou six titres… Là encore, je me sens un peu obligée de me justifier… ben oui… dire j’apprécie des titres du genre Mademoiselle chante le blues ou D’allemagne, ça exige justification, non ? Pour faire court… j’avais 15 ans quand les premiers titres à succès sont sortis… Vous pensez bien que Mon mec à moi, je l’ai fredonné, quand il était au sommaire du Top 50 ! Et vous imaginez bien que Les hommes qui passent, je l’ai chanté à tue tête du fond de ma chambre d’ado décorée de posters de Madonna dans mes grands moments journaliers de remise en cause… Ben oui aussi…

          Et, comme on est ici, il aurait été étonnant que la soirée se passe sans au moins un truc drôle à vous raconter… Début de soirée… un discours du Consul de France pour commencer… et puis une courte intervention, déjà amusante en soi, du principal sponsor de la soirée, le distributeur exclusif de Peugeot au Vietnam… qui dit qu’il y avait jusque là « le pain et la rose » (j’imagine que c’est une allusion à un proverbe vietnamien) et qu’il y a désormais « l’automobile et la musique ».. ben oui… C’était comment les années 2000 ? Oh, tu sais ce que c’est : l’automobile et la musique… Ah oui…

     Mais la vraie anecdote rigolote de la soirée, celle qu’on va retenir bien longtemps, c’est le nom du sponsor principal en question… Vous voyez quelque chose sur la photo, prise dans la salle de concert, avant le concert, quand un film publicitaire tournait en boucle ? En bas à gauche ?

WP_20140514_004

Thaco, pour un vendeur de voitures, c’est plutôt pas mal, non ?

… Des petits rigolos, les gars de chez Peugeot…

     Quand je vous dis qu’on rigole bien, dans notre nouvelle vie à nous à Saigon…

Publicités

2 réponses à “Hier soir, de ce côté-ci du monde…

  1. Ça bouge a Saigon !
    Il ne manque plus que Monsieur Johnny pour compléter la liste des concerts de votre nouvelle vie a vous a Saigon…s’il se décide a venir un jour…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s