Sont trop forts, les vietnamiens !

     Petite anecdote en passant…

     Ce matin, approche de Noël oblige, j’ai arpenté les rues du centre ville de Saigon à la recherche de petits présents pour mes poulettes… Sortie d’une boutique, encore une fois bredouille (j’y reviendrai peut-être un jour… compliquée, la recherche de jouets, de ce côté-ci du monde)… deux jeunes gars assis sur le trottoir, devant lesquels je passe… et l’un lance un cri d’effroi en regardant ma chaussure… il plonge dans un sac à côté de lui, prend quelque chose, se précipite vers moi et en criant « I have glu ! It’s okay, m’ame, I have glu ! »… Evidemment, petit pas de côté, dégage avec ta colle, tu n’approches pas mes chaussures… je voyais déjà la réparation sur le bord du trottoir coulures inélégantes et, peut-être même, avec un peu de chance, semelle collées au bitume… Air outré du petit gars, et je comprends bien : c’est moche d’être accueilli comme ça alors qu’on veut rendre service !

     N’empêche que me voilà avec une chaussure qui fait hurler d’effroi… je m’arrête un peu plus loin pour constater l’étendue des dégâts, vérifier si je peux quand même aller jusqu’à la boutique suivante ou s’il me faut appeler le chauffeur à l’aide… Elle n’a rien, ma chaussure… strictement rien… Une belle chaussure en parfaite santé, tout à fait solidaire de sa semelle…

     Suis un peu curieuse : il m’aurait coûté combien, le sauvetage de ma chaussure pas cassée ?

     Le cireur de chaussures qui propose de cirer les tongs en plastique, on me l’avait déjà fait… mais là, j’avoue être assez admirative… ça, c’est de l’arnaque inventive !

     Peut-être pas suffisamment inventive quand même pour celui qui vient de passer six ans en Asie…

     Ou, comment elle nous permet de développer de nouvelles compétences, notre nouvelle vie à nous à Saigon…

Publicités

6 réponses à “Sont trop forts, les vietnamiens !

  1. ahahahaa ! Le cirage des tongs en plastique : extraordinaire, mais je ne serais pas tombée dans le panneau ^^ par contre la glu….je dis chapeau ! Comment refuser l’aide un gentil vietnamien qui vole au secours d’une femme en grande détresse avec une chaussure en danger ???….En lui collant un vent magistral, comme toi ! BRAVO ! Dans le genre ici, suis allée à Xidan et une vendeuse m’a fait attendre 15 min pour aller chercher en réserve ma pointure (40), alors que le 39, que je venais d essayer était trop petit…j’attends…et elle revient triomphante avec une paire de…40 ( étiquette collée à l’arrière du talon) ..mais semelle grattée à l emplacement du…39 ( encore visible)…tu imagines la scène…ma réaction volcanique..d’autant plus qu’elle voulait l’argent d’abord et l essayage ensuite…non mais oh ! y’a pas écrit bécasse !!

  2. A saigon dans le 3 ieme district, je buvais un café glacé (30000kd pour 2) et un cireur me propose de faire mes chaussures. Allez un coup de cirage sur mes birk. 5 minutes après il revient en me demandant 250 000 KD!! (Le prix Viêt est de 10000kd) et il me menace de son couteau dans le café (ce gamin avait 13 ans). J’ai pris comme médiateur le barman qui me dit un prix raisonnable de 20000kd. Le gamin n’accepte pas les 20000 et reste menaçant. Je donne les 20000 au barman qui nous dit de partir et il va régler le conflit avec le cireur…
    Dans la rue il nous a suivi agressif…
    Conclusion, les Viêt sont honnête et comme partout il y a des crapules.
    Ne jamais accepter un service sans savoir le prix.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s